Jessica BRUDEY: Confidences sur les nappes

Jessica BRUDEY: Confidences sur les nappes

Jessica Brudey, créatrice du guide digital Foodîles

En quête d’aventures culinaires lors de votre voyage aux Antilles? Pourquoi ne pas utiliser un guide rempli de suggestions et d’avis?

Une jeune femme entrepreneure guadeloupéenne Jessica Brudey,  créatrice du guide digital Foodîles y a pensé et vous propose pour des vacances de gourmet et de gourmand, une application de géolocalisation des restaurants pour smartphones et tablettes, référençant près de 420 adresses gourmandes aux Antilles. Un outil judicieux et essentiel, né d’une étroite collaboration avec les restaurateurs.

Connue par les Québéquois, à l’occasion du Web à Québec 2016, pour BILOA, découvrons cette jeune entrepreneure tenace, qui a su pleinement se réaliser tout en traversant les turpitudes de la vie avec conviction et détermination, une jeune femme épanouie auprès de l’homme de sa vie et ses deux enfants.

« J’ai dû trouver un moyen de faire entrer des sous dans ma chaumière »

Femme de défis, Jessica est une « Working Girl  » pleine de ressources, qui ne s’en laisse pas conter! Avec un master en Information Communication et Patrimoine en poche, Jessica s’est très vite rendue à la réalité: les métiers de la Culture ne payant pas, elle se lance avant la naissance de sa fille, dans l’entreprenariat en créant en 2014 sa propre entreprise Foodîles, avec un concept qui allie gourmandise et prestations de service en proposant une myriade de bonnes adresses de restaurants.

« Mon groupe « Où fait-il bon manger en Guadeloupe » créé depuis 2012 sur Facebook, connaissait un certain succès »

Une femme audacieuse, une « Daring Lady » se renouvelant sans cesse, à la barre de son entreprise: « Les gens partageaient leurs adresses, en  demandaient des nouvelles. Afin que tout le monde ait ces adresses, j’ai mis en place l’application avec le GPS, qui permet de trouver les coordonnées pertinentes de restaurants, classées par type, par prix et par lieu ». Et pour parfaire le tout, le blog Foodîles est agrémenté de recommandations et d’une présentation des restaurants.

« Afin de prolonger cet amour pour la gastronomie, on a lancé les ateliers Foodîles pour les adultes et les enfants »

Interviewer Jessica Brudey, c’est découvrir une femme performante, créative et en constante évolution, qui est allée jusqu’à créer les ateliers Foodîles, qui selon elle, sont: « Une façon d’amener les chefs à rencontrer les personnes, qui viennent déjeuner ou dîner dans leurs restaurants, cuisiner avec eux pour qu’ils puissent ensuite reproduire les recettes chez eux ».

« Je crois que j’ai créé les ateliers Foodîles par gourmandise, pour découvrir des recettes! »

Perfectionniste, Jessica Brudey est aussi une addict de gastronomie antillaise et consacre sa passion à l’assiette, comme elle le confie: « Quand les chefs me soumettent leurs recettes, je valide ou pas. Je suis toujours là pour regarder et déguster ».

« On a lancé des ateliers spéciaux qui s’appellent « On cuisine avec » »

Jessica Brudey joue la carte de l’audace, un trait de caractère propre aux vraies femmes entrepreneures. Elle va encore plus loin et n’hésite pas à convier des personnes connues ou des personnalités lors d’ateliers cuisine spéciaux. Le petit plus, qui fait toute la différence:  » L’idée est de faire l’atelier avec des personnalités, pour que les gens du public qui les apprécient, puissent cuisiner avec elles » précise la jeune chef d’entreprise.

« Il était juste devant moi et ma copine, à qui j’ai dit  » Voici l’homme de ma vie » et cela fait 7 ans maintenant! »

Une belle rencontre pour une superbe histoire d’amour  pour une jeune femme hors du commun, qui nous révèle: « Oui, il est tout à fait formidable, sachant que lui-même s’est lancé dans l’entreprenariat, à son compte en tant que charpentier. Cela me permet aussi de moduler quand j’ai besoin de sortir comme aujourd’hui pour un atelier de cuisine. Il garde les enfants, m’a amenée pour tout décharger de la voiture. Notre rencontre est assez exceptionnelle! On s’est rencontrés à un concert en 2010. Il était juste devant moi et ma copine, à qui j’ai dit  » voici l’homme de ma vie » et cela fait 7 ans maintenant! Et c’est vrai! (Sourire)

« Au début, la vie ne m’a pas donné toutes les chances mais j’ai été les chercher, je me suis créée mes opportunités »

Une femme qui a su trouver son propre équilibre entre son statut de mère, ses ambitions et ses besoins: « En tant que maman de 2 enfants, je suis très protectrice, un peu maman poule mais aussi une maman très dure, car je considère qu’il y a des limites à ne pas dépasser.

En tant que femme, je suis très optimiste et croyante dans la vie. Je crois que l’on a toutes les chances de réussir. Je crois vraiment en mon étoile. Je suis possessive avec mes enfants mais aussi avec mes amis. Je suis réservée, timide. J’aime bien rester à ma place, non pas pour ne pas sortir du cadre, mais je ne vais pas être en pleine expansion. Ce n’est pas du tout moi! »

Sa devise favorite?  « La moelle la plus exquise se trouve dans les os les plus durs ». Je considère que j’ai dû tomber sur des os très, très durs! » (Sourire)

« Le plus grand challenge de ma vie a été de vivre sans ma mère, décédée quand j’avais 3 ans »

Un épisode pénible, que Jessica Brudey a su relever avec cependant un regret: « J’ai été élevée par mon père et ma belle-mère, qui m’ont donné l’amour, tout ce qu’il faut. Mais j’ai ce manque de ne pas avoir une personne à côté pour pouvoir partager des choses ».

« Je suis un bon influenceur »

Nul doute que le succès croissant du guide digital Foodîles de Jessica Brudey devenu une référence, fait d’elle une entrepreneure « bankable », dont la jeune femme est pleinement consciente: « Je pense être bankable parce que j’ai une forte communauté qui me suit, qui regarde mes publications et se rendent aux adresses que je leur conseille. J’ai rencontré la personne qui fait le Petit Futé 2017, qui m’a rapportée être complètement envoutée par les adresses que j’ai conseillées et que mon Instagram donne l’eau à la bouche ».

A cela, Jessica précise avec conviction: « La plus grande qualité d’une femme entrepreneure est la ténacité pour ne pas lâcher. On doit se battre pour prendre sa place!« 

Le digital n’a plus besoin de justifier sa place dans la restauration, vu le côté impératif de nos jours, d’avoir une visibilité en ligne. Jessica Brudey a  réalisé avec Foodîles, une « Success Story » à la saveur des Antilles, qui tient bien son cap pour un avenir prometteur, comme le souligne la jeune femme: « J’ai déjà réalisé une partie de mon rêve. Je voudrais encore plus de followers, plus de personnes dans mes ateliers. Je veux vraiment devenir une référence, un label! ». Une belle histoire à suivre!

Article écrit par GHISLAINE FEREC

Crédit photos: GHISLAINE FEREC

Publié le: 29 octobre 2017La rédaction

Laisser un commentaire