Milène Paul : Transcender ses peurs pour mieux maîtriser sa vie

Milène Paul : Transcender ses peurs pour mieux maîtriser sa vie

Milène Paul, femme Alpha, une entrepreneure , convaincue et convaincante

Milène Paul est une jeune femme multi potentielle, une fonceuse talentueuse, adepte de l’Empowerment, une de celles dont on dit « We can do it », une «  Role model », dont on a envie de s’inspirer, une de celles qui « Ose sa Vie ». Coach en développement personnel et estime de soi, auteure d’un premier livre à succès « C’est décidé, je veux ma vie en mieux », speaker, bloggeuse via sa chaîne Youtube « Milly D » et sa plateforme « Oui Dream Up », Milène jongle avec ses casquettes avec une aisance déconcertante.

Cette jeune femme captive par son sourire, son regard pétillant, sa « Positive Attitude » avec un « Mindset » de femme Alpha, de conquérante, d’entrepreneure déterminée, convaincue et convaincante!

Avec Milène Paul, c’est un voyage de découverte de soi-même par l’estime et la confiance en soi pour maximiser son potentiel. En compagnie de l’homme de sa vie, rencontre pour BILOA avec une « Punchy Girl » qui compose ses partitions de vie dans la gentillesse et le partage.

« Cela a pris du temps mais je dirais une femme heureuse d’être »

Une femme de cœur épatante, assertive car elle s’assume: « Cela a pris du temps mais je dirais une femme heureuse d’être, de vivre, de partager, qui prend à cœur la contribution qu’elle amène au monde! » Quant aux opportunités, elle précise sans ambages: « J’ai plus tendance à les créer et j’apprends aussi à saisir les opportunités que la vie m’apporte, que Dieu me donne ».

 

« J’apprends à vivre avec cette évolution et cette liberté en tant que femme »

Milène pilote sa vie en femme Alpha en adoptant la « Positive Attitude », selon ses choix: « Maintenant, je n’ai aucun problème à virer quelque chose, quelqu’un où cela ne match plus car je tiens à avoir une vie productive, qui amène du positif. Cela peut être des personnes, des manières de penser, des vérités que j’avais ».

 « Je suis contente d’être noire, de ma mélanine, je me trouve belle »

Deux parcours étroitement liés, celui de femme et celui de la professionnelle, qu’elle est devenue: « Il est vrai que le parcours qui donne le « LA » est mon parcours de femme ». C’est dans un univers de femmes, que Milène a évolué, sans son père, entourée de sa mère et de sa grand-mère, qui l’ont éduquée: « Cela m’a beaucoup forgée de grandir avec leurs conseils ». Pourtant, adolescente, Milly n’appréciait pas son physique: « Je trouvais que je ne rentrais pas dans la case de la fille jolie parce que j’étais infusée en mélanine ni dans celle de la fille avec de beaux cheveux parce que j’avais les cheveux crépus. La mode « Black is Beautiful » se faisait aux USA mais n’était pas arrivée en Guadeloupe! (Eclats de rire) Pour entrer un peu plus dans le moule, j’ai fait mon défrisage. A l’époque, c’était presque un rite de passage. Je me suis rendue compte, que je n’avais pas envie d’être conforme. Je suis contente d’être noire, de ma mélanine, je me trouve belle ».

« J’ai choisi de pouvoir et de m’aimer »

En femme cohérente, afin de mieux se cerner, Milène est partie sur les traces de ses aïeux: « Après des recherches, j’ai découvert que j’avais des origines du Dahomey. Cela m’a donné la Force! C’est à ce moment-là que j’ai eu envie de m’assumer telle que je suis et de montrer à ma génération, que l’on n’est pas obligé de se conformer. La seule obligation, que l’on a est d’être nous- mêmes ».

« En tant que femme, j’ai eu envie de faire du lien, d’aider des personnes à explorer leur potentiel »

Un quartier multi-ethnique, berceau de son enfance, empreint de rires, un échange universitaire à la Jamaïque, des études à la Barbade sur « L’intégration Régionale » avec la CARICOM (Communauté Caribéenne) l’ont immanquablement amenée dans sa dynamique de partage à créer en 2010, sa propre chaîne Youtube « Milly D ».

 

« J’ai fait ma première vidéo, sur le maquillage, vraiment top! »

Mais le véritable déclic, a été cette période de solitude, que la jeune femme a su convertir en mode Bonheur: « Quand j’étais à la Barbade, j’étais toute seule! Ah, mon Dieu! Que c’était difficile! Je n’avais pas beaucoup d’interaction avec les autres. Il y avait des personnes plus âgées que moi, qui avaient leur vie. A l’époque j’avais des locks et je regardais beaucoup de vidéos en anglais. J’ai fait ma première vidéo, sur le maquillage, vraiment top! Ce qui m’a amenée à m’assumer et à dépasser le manque d’estime de moi, à nourrir cette confiance en moi-même et le partager avec les autres ».

« J’ai réalisé que j’aimais aider les autres à se rendre compte de leur potentiel »

De retour en Guadeloupe, dans les premiers temps de sa vie professionnelle, une réalité alors s’impose à elle: « Ce parcours m’a permis d’aider des gens à mettre en place des projets et plus que les projets eux-mêmes,  j’ai réalisé que j’aimais aider les autres à se rendre compte de leur potentiel ». Son dernier poste en tant que chargée de mission en développement international pour le compte de la Région Guadeloupe pour développer le marché Caribéen, afin d’aider les entrepreneurs à exporter vers la Caraïbe, la conforte définitivement dans cet optique: « J’ai beaucoup aimé mais souvent quand j’avais des entretiens avec les entrepreneurs, on se retrouvait à parler de ce qui les bloquait au niveau professionnel par manque de confiance en eux. On ne parlait pas forcément de business mais de l’Etre. Plus de 3 ans à faire cela, j’ai senti en moi le besoin de passer du « Faire » à « l’Etre », venir à l’essentiel pour moi ».

« J’ai voulu donner aux femmes la capacité de vivre vraiment le changement »

Milly D enchaîne alors avec des vidéos et décide d’aller en profondeur et revenir à l’être: « Savoir ce que l’on accepte et ce que l’on n’accepte pas. Plutôt que de traiter les symptômes ou les conséquences du problème, j’ai eu envie d’aller au cœur du problème en parlant de moi-même de façon à ce que les femmes puissent s’identifier ».

« Sur « OUI DREAM UP », l’idée c’est moi »

Rejoindre la communauté d’entraide au féminin « Oui Dream Up », c’est  quitter sa chrysalide pour se transformer en papillon et vivre en grand en restant dans l’authenticité, la cohérence et l’amour de soi. Milène recherche au travers de son vécu personnel, à permettre à des personnes de pouvoir explorer leurs possibilités et rêver en grand : « C’est la « Girl next door », la copine avec laquelle, on peut parler de beauté, de conseils… J’ai voulu donner aux femmes la capacité de vivre vraiment le changement. J’ai mis le « OUI » en numéro un, dans l’affirmatif et l’assertivité, qui signifie pour moi, l’ouverture, accepter les possibilités et c’est aussi l’engagement envers soi-même, pouvoir s’accorder cet amour inconditionnel. Il est important pour moi de réunir des femmes, qui vont vers un même but en utilisant peut être des voies différentes et aussi de contribuer à la dynamique de sororité ».

«« C’est décidé je veux ma vie en mieux » n’est pas un roman, qu’on lit une fois et que l’on pose »

« C’est décidé, je veux ma vie en mieux » pour toutes celles qui veulent se propulser dans une vie épanouissante et pleine de sens, écrire ou réécrire leur parcours féminin version « Success Story » et en faire une perle dans l’océan des possibles. En un mot, devenir une femme authentique, une femme solaire, une femme prête à quitter ses pantoufles de vair de Cendrillon pour devenir Reine!

Interpellée via des milliers de mails de femmes, sur la notion d’estime de soi, Milène se lance alors dans l’écriture: « J’ai donc décidé d’écrire un livre, qui serait pratique, transparent. Je le voyais comme un compagnon, qui nous permet de vivre notre vie en mieux en 5 étapes: Le pouvoir de la décision, Ce que je veux, Le passage à l’action, Focus et organisation, Comment dépasser les « Et si… » Utiliser la peur comme moteur. L’idée n’est pas de faire table rase du passé mais l’utiliser pour grandir et au final avoir le courage de vivre pleinement. La plénitude dans la vie, c’est lorsqu’on accepte d’être nous-mêmes! »

«  Quand il s’agit de coaching, je vais encourager les personnes à fouiller dans ce qui relève de l’intime »

Les ingrédients, qui composent sa recette de coach et de speaker, sont simples et authentiques: « La première chose est d’avoir une vision, ensuite d’être au clair sur l’objectif, la contribution que je peux amener et pour finir l’alliance. L’alliance avec la personne ou avec l’auditoire ». Un coaching, façon US sous forme de conférences, d’ateliers, de formations, comme nous le présente Milène Paul: « J’aime bien l’aspect collectif car c’est plus accessible qu’en coaching individuel mais aussi parce que je crois au pouvoir de la communauté. « Oui dream up » est aussi cette idée de communauté ». Avec en plus un meeting « Oui Dream Up  » tous les 2 mois, une rencontre de femmes entrepreneures: « Nous sommes des S.I.S.T.E.R: S pour soutien, I pour Intégrité, S pour Sourire, T pour Travail, E pour Engagement, R pour Réussite ».

« IL est EXTRAORDINAIRE! Je ne pourrais pas rêver mieux!!!  »

 

MILENE PAUL ET L’HOMME DE SA VIE

Elle l’espérait et l’a attendu. Sur le chemin de sa vie, un homme s’est installé comme le pilier de son existence et l’accompagne désormais dans sa vie de femme. Milène nous dévoile un pan intime de sa vie : « Il est extraordinaire! Je ne pourrais pas rêver mieux !!! (Entre larmes de bonheur et rires attendris) Quand j’ai pensé à créer mon entreprise, j’ai écrit mon projet d’entreprise en 2011. Là où je travaillais, j’étais harcelée tous les jours. J’avais une directrice, qui me disait que j’étais nulle, que ce que je faisais ne servait à rien, que j’étais diplômée pour rien, enfin bref! Je savais qu’il y avait une raison pour laquelle je vivais ce que je vivais! C’était pour me permettre de prendre de la distance et ne pas être tout le temps dans l’émotion.  Pour faire le travail que je fais, je savais que la personne avec qui j’allais passer ma vie, devrait comprendre la logique et être vraiment un partenaire de vie. Car pour moi, c’est ce pour quoi je suis née! J’ai écrit dans mon carnet, ce que je voulais chez mon mari, en janvier 2012. Pendant 4 ans, j’ai préféré rester toute seule plutôt que d’avoir quelqu’un, qui occupe un espace qui ne sert à rien! Je ne voulais pas quelqu’un qui allait juste me mettre une bague au doigt, qui fasse « Put a ring on it » comme dit Beyoncé. Je voulais la relation et l’engagement! Il est tout cela et même plus! Pendant nos vœux, j’ai lu toute la description écrite dans mon carnet devant l’assemblée. Il est exactement tout cela même sur l’aspect physique, son caractère! Il est tout ce que j’ai demandé! Mais tout ce que j’ai demandé, n’était que le Smic de ce que Dieu m’a accordé, puisqu’il m’a donné du Bonus en plus! L’engagement qu’il a envers moi est le même que j’ai envers lui. C’est du 100%, 100%! A chaque fois que je le vois tous les jours, je dis « Merci Seigneur! » car c’est une bénédiction! Quand je le vois, je me dis que cela valait la peine d’attendre! »

« Tous les jours j’ai une raison de dire merci! »

Milène Paul ne cache pas son regard positif sur la vie au quotidien: « Tous les jours j’ai une raison de dire merci! La gratitude et l’appréciation font partie de ce qui me permet de prendre le temps de vivre, comme prendre le temps de respirer. J’aime aussi contempler la nature. C’est aussi le côté digital avec Youtube, le temps passé avec ma famille et mon mari, bien sûr, la danse, le théâtre (parfois, à moi toute seule, je fais un Woman Show!), la couture.  Parfois, mon hobby est aussi d’écrire des articles,  quand je suis inspirée. Par exemple là, je sais que j’aurais un article à sortir parce qu’une conversation comme celle-là, ça met des paillettes dans mon âme, ça booste! J’ai de quoi être reconnaissante! Au final, j’avais déjà eu d’autres interviews mais très axées sur « Tu es bloggeuse, tu es influenceuse » mais pas plus sur moi! Et cela m’a permis de voir en te parlant que j’ai fait des choses! Et tout ceci ne serait pas possible sans la foi en Dieu et sans le partenaire magnifique que j’ai! » »

LE SOURIRE AU QUOTIDIEN

« Oui pour vivre en grand et à sa façon, s’aimer pour semer! »

Une petite révélation de Milène, au passage: « Il y a un poème « Le jour où je me suis aimé pour de vrai » (Kim McKillen), que je trouve magnifique. Je conseille de le lire car au final, c’est se dire oui et s’engager à toujours être son meilleur allié et faire corps avec soi-même ».

 

« Je sors de ma zone de confort, je suis plus visible »

Pour les lectrices de BILOA, Milène Paul nous offre une conclusion majestueuse et pleine de promesses: « 2017 a été l’année de l’Audace, qui posé les fondations et 2018 est l’année du plus où je bâtis l’édifice! ».

Article & Crédits Photos : Ghislaine Férec 

Posted on: 25 mai 2018Ghislaine FEREC

Laisser un commentaire