Ndop&Cie, la mode ethnique et engagée

Ndop&Cie, la mode ethnique et engagée

Puisant son inspiration dans ses racines camerounaises et les techniques de tissage artisanales d’Afrique, Estelle Fakam crée la marque Ndop&Cie. Vêtements, accessoires, bijoux et sacs sont fabriqués à base d’imprimés et de motifs traditionnels africains.

Défendant une mode originale, ethnique et solidaire, Ndop&Cie souhaite à la fois faire découvrir les « vrais » tissus africains, leur offrir une place dans la mode occidentale et ainsi participer à la sauvegarde des techniques textiles africaines ancestrales.

Qui dit tissu africain, dit wax ! Ultra-tendance, le wax a trouvé se décline au gré des saisons et des styles… Mais les origines du wax ne sont pas africaines. L’Afrique est riche de ses propres tissus, beaucoup moins connus, issus de
techniques traditionnelles ancestrales tels que :

  • le KENTE du Ghana,
  • le BATIK utilisé en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso et au Togo,
  • le BOGOLAN porté au Burkina Faso, au Mali et au togo,
  • l’EWEdu Ghana et du Togo,
  • le FASO DAN FANI du Burkina Faso,
  • le NDOP bamiléké du Cameroun qui donne son nom à la jeune marque Ndop&Cie.

Doublement diplômée de Master 2 en Stratégie d’entreprise et Ressources humaines, Estelle Fakam a l’Afrique qui vibre en elle. Originaire du Cameroun, elle décide à 35 ans de concilier entrepreneuriat et solidarité et crée la marque de mode Ndop&Cie.

Pour cela, Estelle Fakam choisit avec soin et rigueur des tissus fabriqués uniquement par des artisans ou des fabriques textiles africaines. Les pagnes des vêtements, accessoires, bijoux et sacs Ndop&Cie sont tissés avec
100% de coton africain.

Au-delà de son soutien économique aux artisans et fabriques textiles africaines, Ndop&Cie s’engage également pour l’éducation des enfants. Depuis le début de l’année 2017, la marque reverse 30% de ses bénéfices à l’Association pour la Promotion des Bibliothèques Rurales (ASPROBIR) afin de participer à la construction et l’équipement des bibliothèques dans les villages du Cameroun.

Pour en savoir plus :

(Source: communiqué de presse)

Posted on: 5 janvier 2018La rédaction

Laisser un commentaire