5 questions beauté au Docteur Khadi Sy Bizet

single-image

Le Dr Khadi Sy Bizet répond à 5 questions nous permettant de mieux connaître les particularités de la beauté noire.

Beautés noires et métissées

Le Dr Khadi Sy Bizet répond à 5 questions nous permettant de mieux connaître les particularités de la beauté noire.

Biloa Magazine : Votre dernier livre “Ces beautés noires blanchies” aborde les dangers de la dépigmentation cosmétique, est-ce le premier motif pour lequel vos patients viennent vous consulter ?

Dr Sy Bizet : Heureusement non! Cette pratique représente environ 15% des motifs de consultations… Mais pour moi c’est déjà trop! Ce qu’il faut bien comprendre dans cette pratique, c’est qu’il n’y a aucun produit qui permettent de se de pigmenter la peau sans danger.

La mélanine qui nous colore la peau est une substance qui est fabriquée dans la couche profonde de l’épiderme, et pour bloquer sa synthèse il faut donc un actif qui pénètre dans la profondeur de l’épiderme où elle va être en contact automatiquement avec les vaisseaux sanguins… Et se propager à tout le corps.

Les accidents liés à cette pratique sont suffisamment graves pour ne pas informer les femmes des risques qu’elles encourent si d’aventure elles se lançaient dans cette pratique.

Biloa Magazine : Quels problèmes de peaux sont fréquents chez les personnes à la peau noire ou métissé ? Y-a t-il des différences hommes – femmes ?

Dr Sy Bizet : Le souci majeur de la peau noire, est qu’elle tache facilement et quelque soit le sexe, cela est du à la grande teneur de notre peau en grain de mélanine. Cette mélanine n’est pas là par hasard, elle nous protège des morsures du soleil, elle va donc s’activer à chaque fois que notre peau est agressée même de façon superficielle (une égratignure, un petit bouton d’acné qui cicatrice, une brûlure etc.).

Les femmes mais aussi les hommes noirs détestent ces petites taches qui viennent ponctuer leur corps ou leur visage… Disons, que chez nous les femmes c’est plus obsessionnel que chez les hommes, raison pour laquelle ma clientèle est majoritairement féminine!

La deuxième raison est la fréquence de l’acné chez les femmes noires et à tout âge, pas seulement au moment de la puberté! Cela est du à la fréquence de la séborrhée responsable de la brillance de la peau.

Enfin les troubles de la cicatrisation. La peau noire est sujette à des cicatrices disgracieuses qui peuvent former de véritables petites tumeurs qu’on appelle chéloïdes. C’est un mécanisme que nous partageons avec les peaux asiatiques.

Enfin, pour répondre à votre dernière interrogation sur la différence entre la peau des hommes et celles des femmes… Fondamentalement non, il n’y a pas de différence mais comme nous ne sommes pas dans le même environnement hormonal et que les hormones sexuelles agissent sur la peau, la problématique esthétique est différente. Les hommes noirs ont surtout à lutter contre la folliculite de leur barbe (les boutons après-rasage) les femmes c’est surtout la brillance de la peau, l’acné et son cortège de taches.

Biloa Magazine :  On dit souvent que les peaux noires et métissées ont des besoins spécifiques mais qu’est qui caractérise exactement les peaux noires et métissées des autres peaux ?

Dr Sy Bizet : Il faut bien comprendre une chose : sur le plan physiologique et histologique il n’y a aucune différence entre les peaux noires, blanches ou jaunes… La spécificité que vous évoquez tient surtout à la teneur en mélanine plus importante dans les peaux noires que les autres. Les problèmes d’acné, de séborrhée… Se rencontrent aussi chez les autres.

Un autre phénomène à souligner : notre peau est mieux adaptée à un écosystème tropical, dans un climat tempéré elle se déstabilise un peu et il en résulte une sécheresse couplée à une séborrhée qui va nécessite des cosmétiques adaptés.

Enfin, dans les traitements des taches, compte tenu de la quantité et du calibre des grains de mélanine, il est logique qu’il faille des produits concentrés en actifs anti-taches pour en venir a bout.

Biloa Magazine : Les marques dermo cosmétiques proposent des produits selon le type de peau. Comment faire un bon diagnostic de sa peau ? C’est à dire comment savoir si sa peau est normale, mixte, grasse, sèche, atopique ?

Dr Sy Bizet : Dans l’idéal si on ne sait pas reconnaître soit même son type de peau, c’est de la soumettre à une esthéticienne dont c’est le métier et qui saura déterminer votre type de peau.

Sinon, une petite astuce : après avoir nettoyé sa peau avec un gel nettoyant visage doux non décapant, si notre peau au bout de quelques minutes “graisse” cela signifie que vous avez une peau grasse… Il faut en passant le doigt contrôler si la séborrhée se manifeste partout ou uniquement sur la zone médiane par exemple, dans ce cas vous avez une mixte.

Dr Khadi Sy Bizet
Dr Khadi Sy Bizet

Par contre si votre peau reste sèche et inconfortable, et qu’il vous faut appliquer absolument une crème pour restaurer son hydratation, c’est que vous avez une peau sèche.

Les peaux atopiques sont des peaux qui ne supportent pas n’importe quel cosmétique, se sont des peaux sensibles et fragiles qui font souvent le lit de plaques de dermite ou d’eczéma.

Biloa Magazine : Enfin, si vous deviez donner qu’un seul conseil beauté aux femmes noires et métissées pour prendre soin de leur peau au quotidien, ça serait lequel ?

Dr Sy Bizet : Apprendre à bien connaître sa peau, ses besoins pour pouvoir lui offrir le cosmétique qui lui convient…