Découverte: Les églises de Lalibela en Ethiopie, patrimoine mondial de l’Humanité

single-image

Article mis à jour le 1 août 2020

Inscrites au patrimoine culturel de l’humanité par l’UNESCO en 1978, les onze églises du village de Lalibela en Éthiopie constituent un site historique et architectural unique au monde à découvrir.

Situées à 645 km de la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, les onze églises du village de Lalibela (aussi appelées Églises rupestres de Lalibela) sont célèbres parce qu’elles ont été taillées dans un même bloc de roche. Elles auraient été construites au XIIIe siècle sous le règne du roi Lalibela dans le but de créer une “Nouvelle Jérusalem”.

Ces églises médiévales monolithiques sont également reliées entre elles par un système de tranchées, et sont réparties de la manière suivante :

Au nord du fleuve du « Jourdain », on a les églises :

  • Biete Medhani Alem (« la maison du Sauveur du monde »),
  • Biete Mariam (« la maison de Marie »),
  • Biete Maskal (« la maison de la Croix »),
  • Biete Denagel (« la maison des vierges »),
  • Biete Golgotha Mikael (« la maison de Golgotha-Mikael »)

Au sud du fleuve, on retrouve les églises :

  • Biete Amanuel (« la maison d’Emmanuel »),
  • Biete Qeddus Mercoreos (« la maison de saint Mercorius »),
  • Biete Abba Libanos (« la maison de l’abbé Libanos »),
  • Biete Gabriel Rafael (« la maison de Gabriel-Raphaël »)
  • et Biete Lehem (« la maison du saint Pain »),

Et la onzième, Biete Ghiorgis (« la maison de Saint Georges »), est séparée des autres églises mais reliée à elles par le système de tranchées.

Uniques de par leur architecture, les églises de Lalibela sont depuis leur création un lieu de pèlerinage pour les chrétiens coptes, mais également un lieu exceptionnel à découvrir pour celles et ceux qui ont l’occasion de visiter l’Éthiopie.

Découvrez en images les églises de Lalibela à travers ce court reportage proposé par l’UNESCO/NHK (durée : 2min 48).

Source : site de l’Unesco