Angélique, un fait d’histoire à connaître et à partager

Angélique, un fait d'histoire à connaître et à partager !Suite à notre entrevue avec la comédienne Jenny Brizard, nous avons été invités à voir la pièce Angélique de Lorena Gale, qui se joue actuellement au Centre Segal à Montréal.

J’étais donc curieuse d’en apprendre davantage sur l’histoire d’Angélique et de voir comment la production avait, avec cette pièce, donné vie à ce passé sombre du Canada dont on nous parle peu.

Pour rappel, cette pièce de théâtre jouée en anglais, est mise en scène par Mike Payette et co-produite par le Théâtre B.T.W. et le Théâtre Tableau d’hôte. Elle raconte l’histoire vraie de Marie-Josèphe Angélique, une esclave Noire canadienne qui fut accusée sans preuve puis exécutée à Montréal au 18ème siècle.

Dès le début de la pièce, on plonge dans l’histoire grâce au décor et aux costumes, mais aussi grâce à la proximité de la scène qui nous rend complices du jeu des acteurs. Durant presque deux heures sans interruption, les sept comédiens de talent se partagent la scène tour à tour, échangent, se croisent, s’écoutent, se défient… Le tout accompagné par l’Ensemble à percussion SIXTRUM qui assure l’ambiance sonore en live.

Beaucoup d’émotions nous traversent tout au long de la pièce. Il y a certes des moments durs qui nous rappellent la cruauté de l’esclavage; mais aussi des séquences plus légères et drôles qui viennent ponctuer le rythme de la pièce. On retrouve aussi des anachronismes qui nous rappellent subtilement l’actualité, faisant d’Angélique une histoire intemporelle.

On ne voit absolument pas le temps passer ! Plus qu’un divertissement, cette pièce nous permet de connaître et partager un fait important de l’histoire de Montréal et du Canada.

Sur scène aux côtés de Jenny Brizard, on retrouve le double-lauréat des prix META, Chip Chuipka (Butcher, The Mighty Carlins) ; Karl Graboshas (lauréat aux META pour The Iliad/The Odyssey; en nomination pour Good People); Tristan D. Lalla (Adventures of a Black Girl in Search of God, Sal Capone); Olivier Lamarche (Elizabeth Rex, State of Denial), la lauréate des prix META France Rolland (The Bacchae, Top Girls) ; et la Winnipégoise Darla Contois, dans ses débuts à Montréal.

Angélique de Lorena Gale, une pièce voir jusqu’au 2 avril au Centre Segal des arts de la scène à Montréal. Pour en savoir plus au sujet de la production, visitez le www.blacktheatreworkshop.ca et www.tableaudhote.ca.

Neps