Le Canada, pays le plus concurrentiel pour les entreprises

single-image

Toronto, Vancouver et Montréal sont en tête des villes internationales les plus concurrentielles sur le plan fiscal pour les entreprises selon une étude du cabinet de conseil d’affaires KPMG.

Toronto, Vancouver et Montréal sont en tête des villes internationales les plus concurrentielles sur le plan fiscal pour les entreprises selon une étude du cabinet de conseil d’affaires KPMG.

Drapeaux québecois et canadiens

Le rapport Choix concurrentiels – Pleins feux sur la fiscalité 2014 de KPMG – cabinet d’audit, de fiscalité et de services-conseils – publié le 17 juin 2014, révèle que le Canada demeure en tête des pays les plus concurrentiels sur le plan fiscal pour les entreprises à l’échelle mondiale.

Le premier rang du Canada s’explique principalement par sa politique fiscale prévoyant un faible taux d’imposition effectif du revenu des sociétés, par la faiblesse relative de ses coûts de main-d’œuvre prévus par la loi, et par ses taxes de vente harmonisées (« TVH »).

En matière de compétitivité fiscale, le Royaume-Uni occupe le deuxième rang et le Mexique, le troisième. La France est 10ème.

Classement global et indice de fardeau fiscal global (« IFFG »)* pour les pays présentés

Classement pour 2014 Pays IFFG pour 2014* % d’infériorité des coûts fiscaux par rapport aux É.-U.
1 Canada 53,6 46,4 %
2 Royaume-Uni 66,6 33,4 %
3 Mexique 70,2 29,8 %
4 Pays-Bas 74,5 25,5 %
5 États-Unis 100,0
6 Australie 112,9 -12,9 %
7 Allemagne 116,3 -16,3 %
8 Japon 118,6 -18,6 %
9 Italie 135,8 -35,8 %
10 France 163,3 -63,3 %

* Les coûts du fardeau fiscal global des pays et des villes sont comparés au moyen d’un indice de fardeau fiscal global (« IFFG ») relatif à chaque emplacement géographique. L’IFFG est une mesure du total des impôts et des taxes payés par les sociétés d’un emplacement géographique donné, exprimé en pourcentage du total des impôts et des taxes payés par les sociétés aux États-Unis. Ainsi, les États-Unis ont un IFFG de 100,0, ce qui représente le point de référence par rapport auquel les autres pays et villes sont mesurés. Par exemple, un indice global de 51,6 signifie que le total des coûts fiscaux est 48,4 % plus faible dans ce pays qu’aux États-Unis.

Toronto, Vancouver et Montréal occupent les trois premières places parmi les 51 grandes villes internationales (population d’au moins deux millions d’habitants) visées par le rapport de 2014. Au total, 107 villes figurent dans l’étude, dont 15 villes canadiennes.

Classement et IFFG pour les cinq plus grandes villes internationales (population de deux millions d’habitants ou plus)

Classement pour 2014 Ville IFFG pour 2014
1 Toronto, CA 51,6
2 Vancouver, CA 54,5
3 Montréal, CA 55,6
4 Manchester, GB 58,1
5 Monterrey, MX 69,4

Source : communiqué de presse KPMG