Entretien avec Keisha Nassaf, journaliste, présentatrice et productrice de programmes TV, mais également chanteuse, modèle et comédienne

single-image

Femme aux multiples talents, Keisha Nassaf nous parle de son parcours ainsi que de ses projets en tant que présentatrice et productrice de programmes TV.

keisha nassaf 2Femme aux multiples talents, Keisha Nassaf nous parle de son parcours ainsi que de ses projets en tant que présentatrice et productrice de programmes TV. Découvrez notre interview.

Biloa Magazine : Pouvez-vous vous présenter ? 

Keisha Nassaf : Je m’appelle Keisha Nassaf, j’ai 33 ans et je suis originaire des Îles Comores. J’habite sur Paris . Je suis journaliste/présentatrice et productrice de programmes TV (Mix Up By Keisha Nassaf, Extra Time, En Tout Cas).

Biloa Magazine : Vous êtes également chanteuse, modèle, comédienne… quel est votre fil conducteur entre toutes vos passions / métiers  ? 

Keisha Nassaf : Mon fil conducteur est le travail, la détermination et la foi. J’ai commencé la musique à l’âge de 6 ans au conservatoire sur Paris en solfège et piano. J’ai été diplômée en fin de second cycle après une dizaine d’années au conservatoire. Et j’ai également fait du chant classique.

À côté de cela, j’ai une formation en tant que comédienne pris des cours de théâtre pendant quelques années et par la suite j’ai fait des stages d’acting, jeu de l’acteur et de la caméra.

En ce qui concerne la musique, j’ai intégré plusieurs groupes puis des chorales de gospel depuis plus d’une dizaine d’années mais aujourd’hui mais je reste fidèle à une chorale qui me tient réellement à cœur “Gospel pour 100 Voix”. Je suis choriste dans la troupe Gospel pour 100 Voix depuis 10 ans aujourd’hui. Nous sommes actuellement en tournée européenne.

Pour ce qui est de mon métier de journaliste, j’ai un diplôme en droit puis j’ai fait une formation en journalisme. J’ai travaillé pour plusieurs supports en tant que journaliste : dans la presse écrite, le web, la web TV et la télévision. J’ai également travaillé dans la production audiovisuelle chez Endemol pour la “Star Academy”.

Par la suite, avec mon acolyte Garrick Bianga, qui a fait des études audiovisuelles, était ingénieur du son et directeur artistique chez Naïve (label), nous avons décidé de tenter l’aventure de la production audiovisuelle. Nous avions produit des albums et monté notre label il y a quelques années.

Produire et réaliser notre propre programme d’émission “Mix Up By Keisha Nassaf” était notre nouveau challenge. Nous avons travaillé sur le concept et la réalisation de l’émission. Cela nous demande énormément de travail mais nous sommes bosseurs. Les fils conducteurs restent la détermination, le travail, l’humilité et la foi.

Biloa Magazine : Avec toutes ces casquettes, vous devez avoir un emploi du temps bien chargé. A quoi ressemble une journée type ? 

Keisha Nassaf : Je n’ai pas vraiment de journée type car je peux avoir une journée de travail en post production, de tournage ou alors être sur une tournée, en concert par exemple. Des journées remplies de rendez-vous car nous nous occupons de la pré-prod, prod, post prod, communication, de la partie commerciale et marketing etc.  J’ai des journées très longues, je dors très peu et je travaille beaucoup.

Je suis épuisée mais j’adore mes différentes activités. Lorsque je suis en déplacement, je travaille à distance. Heureusement que les tablettes et les portables existent Visage riant aux yeux souriants. Cela facilite la tâche.

Biloa Magazine : Pouvez-vous nous présenter le concept de votre émission ” Mix Up by Keisha Nassaf ” lancée au mois d’avril dernier et diffusée sur la chaîne panafricaine Vox Africa ? 

Keisha Nassaf : Il s’agit d’une émission culturelle en trois parties. Le but de l’émission est de découvrir un artiste en tant que personne et en tant qu’être humain. Rentrer dans son intimité afin que les téléspectateurs puissent s’identifier à lui comme à n’importe quelle personne. L’artiste est un être humain avant tout. Il rencontre des difficultés comme n’importe quelle personne… des peines, des joies, des réussites, des échecs, des rires, des pleurs.

La première partie de l’émission est une interview retraçant le parcours de l’invité. La seconde partie de l’émission est un jeu : le jeu de l’alterego.

L’invité est face à un miroir dans lequel se trouve son alterego qui a des questions intimes à lui poser ou des comptes à régler. C’est une véritable séance de psychanalyse car l’invité ne doit pas mentir, il doit se livrer avec beaucoup de sincérité. Il nous ouvre les portes de son coeur et de son intimité. Nous n’avons plus affaire à l’artiste mais à l’individu… Une entité à part entière.

Mettre une personne face à son image, à sa personne et donc face à son âme est une chose difficile… Ils sont très souvent mal à l’aise car en se regardant dans le miroir et en répondant aux questions c’est une partie de leur âme qu’ils nous dévoilent…

Enfin, la dernière partie de l’émission s’intitule “Gage ou Question”. L’invité de l’émission précédente pose une question ou impose un gage au prochain invité sans savoir de qui il s’agit… Et là, c’est à lui de jouer Visage riant aux yeux souriants

Avec mon acolyte, Garrick Bianga, avec qui on avait produit des projets musicaux, des albums, nous avons décidé de mettre en place cette émission, de la produire de A à Z. Nous avons donc imaginé et écrit le concept, réalisé en images et produit l’émission. Nous tenions à garder la paternité de ce projet qui est notre bébé et nous nous sommes battus pour… Depuis le mois d’avril, nous avons pour diffuseur la chaîne Voxafrica, qui est la première chaîne panafricaine et bilingue avec une diffusion en France, Suisse, Belgique et en Afrique francophone.

Biloa Magazine : Comment-vous est venue l’idée de créer et produire cette émission ? 

Keisha Nassaf : Nous voulions mettre en images nos idées. Ne pas compter sur les employeurs de l’audiovisuel qui chercheraient à nous façonner à leur manière pour ce projet mais devenir notre propre employeur, notre propre producteur et décider de la ligne éditoriale et de l’esprit que nous donnerions à l’émission. Garder la paternité de cette émission nous tenait à cœur…

Biloa Magazine : Pourquoi avoir fait le choix de produire vos propres émissions? Et quels sont les défis auxquels vous devez faire face en tant que productrice ? 

Keisha Nassaf : Un choix difficile mais on n’est mieux servi que par soi-même. J’ai fais ce choix car dans n’importe quel projet, il vaut mieux compter sur soi, sur son travail, sur sa niac. Nous sommes deux et nous avons de la chance. Garrick et moi travaillons ensemble depuis des années, on se fait confiance et on forme un duo de choc Visage tirant la langue avec clin d’œil. On se comprend mieux que personne et savons exactement où nous voulons aller et ce que nous voulons entreprendre.

Les défis sont nombreux. Il y a beaucoup de travail et on ne doit pas faillir. Nous devons tout faire de A à Z et n’avons pas le droit au moindre dérapage ni à la moindre erreur. Nous travaillons constamment sous pression. On doit penser à tout et ne jamais rien oublier.

Nous travaillons sur deux autres programmes d’émission que nous essayons de mettre en place (un programme sportif et un programme humoristique).

Biloa Magazine : Comment choisissez-vous vos invités ? 

Keisha Nassaf : Nous choisissons des invités qui ont une actualité en règle générale. Mais pas toujours… Ça peut aussi être un artiste qui a marqué les esprits de part sa carrière. Ou un invité qui a une histoire intéressante.

Biloa Magazine : Est-ce que vous envisagez de recevoir et faire découvrir de nouveaux talents français mais aussi internationaux?

Keisha Nassaf : Nous avons pour projet de tourner en Suisse, Belgique, Canada, Afrique, Antilles (dans des pays francophones) car Voxafrica est également diffusée en Belgique et en Suisse. Au niveau de la logistique, ce n’est pas évident à mettre en place raison pour laquelle nous avons besoin de sponsors et de partenaires pour nous soutenir.

Biloa Magazine :  Quels conseils pouvez-vous donner à une femme qui souhaite entreprendre dans ce secteur ?  

Keisha Nassaf : Le conseil que je pourrais donner est de foncer! Ne jamais laisser personne vous faire croire que vous n’en êtes pas capable car tout est possible. Avec beaucoup de travail mais surtout de l’humilité, vous pouvez rendre toute chose possible et accomplir chacun de vos rêves. Ne jamais baisser les bras et toujours croire en vous.

Biloa Magazine :  Merci pour vos réponses, souhaitez-vous faire un dernier commentaire, partager une actualité ?

Keisha Nassaf : Un grand merci à l’équipe de Biloa Magazine pour cette interview. Nous travaillons actuellement sur la production de deux autres programmes TV : “Extra Time” qui est un programme sportif et “En Tout Cas” qui est un programme humoristique. N’hésitez pas nous rejoindre sur nos réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Instagram : Mix Up By Keisha Nassaf).

Pour en savoir plus :