Kimi Dhuama chef traiteur et organisatrice du salon Afro Wedding party

single-image

J-10 avant l’ouverture du salon Afro Wedding Party, le 1er salon du mariage afro antillais en France, Kimi Dhuama, l’organisatrice de l’évènement a accepté de répondre à nos questions. Découvrez notre interview.

Découvrez Kimi Dhuama, organisatrice du salon Afro Wedding Party, le 1er salon du mariage afro antillais en France.

Kimy Dhuama, chef traiteur et organisatrice du salon Afro Wedding Party

Biloa Magazine : Bonjour Kimi, pouvez-vous présenter ? Votre parcours, formation, expérience…

Kimi Dhuama : Bonjour, je m’appelle Kimi DHUAMA, chef à DHUAMA EVENTS qui est un service traiteur, spécialisé dans la cuisine africaine, décoration et organisation événementielle.

Passionnée de décoration, des arts de la table et de cuisine, je suis autodidacte, j’ai appris à cuisiner auprès de ma mère et de mes tantes; et aujourd’hui je me plais à créer mes propres recettes ou à actualiser les plus traditionnelles de celles que je maîtrise déjà.

Biloa Magazine : Vous organisez Afro Wedding Party, le premier salon afro antillais de France le 12 et 13 octobre prochains, comment avez-vous eu l’idée de créer un tel évènement ? Qu’est ce qui vous a décidé à vous lancer ?

Kimi Dhuama : Souvent nous sommes confrontés aux futurs mariés perdus lors de l’organisation de leur mariage, cherchant des prestataires qualifiés mais obligés de se contenter du bouche à oreille pour leur faire confiance. L’idée était d’abord de créer un site qui servirait de plateforme de référencement à ces professionnels. Et de fil en aiguille le salon nous a paru une suite évidente.

Biloa Magazine : Combien de personnes au total travaillent avec vous sur cet évènement ?

Kimi Dhuama : Nous sommes une équipe fixe d’une dizaine de personnes, mais quelques professionnels viennent ponctuellement ajouter leur compétence pour la réalisation de cet événement.

Biloa Magazine : Êtes-vous accompagnés d’une agence évènementielle ou d’une autre structure ?

Kimi Dhuama : Non.

Biloa Magazine : Vos maitres mots sont “chic et tradition”; nous avons en effet pu le constater à travers la qualité de votre campagne promotionnelle et les retours positifs sur votre cocktail presse organisé le 12 septembre dernier. Pouvez vous nous dévoiler un peu plus sur les animations proposées durant le salon ?

Kimi Dhuama : Oui effectivement, «chic et tradition» sont mes maîtres mots ! Nos traditions sont tellement méconnues qu’elles ont besoin de nouveaux canaux pour être évangélisées. Et nous voulons montrer que le chic de la modernité n’entre pas du tout en contradiction avec nos traditions millénaires. C’est aussi vrai dans les traditions nuptiales que culinaires par exemple.

Je suis ravie que le cocktail de présentation ait beaucoup plu, puisque nous y avons servi que des mets et cocktails issus de la gastronomie africaine et antillaise. Nous voulions vraiment donner le ton de ce que va être le salon. De ce fait, les animations que nous proposons durant ces deux jours seront également à cette image. Ateliers, défilés, conférences, toutes sauront allier le chic de la modernité au respect des traditions africaines et antillaises.

Biloa Magazine : Le salon Afro Wedding Party répond très certainement à une forte demande, vous attendez 2 000 personnes durant ces 2 jours, vos estimations sont toujours d’actualité ?

Kimi Dhuama : Effectivement, nous avons eu beaucoup de retour en ce sens, et vous avez été nombreux, vous les médias et nous vous en remercions, à relayer cet événement, ce qui nous conforte dans nos estimations.

Biloa Magazine : Le site Afro Wedding Magazine accompagne l’évènement, quels types d’informations peut -on y trouver actuellement ?

Kimi Dhuama : Pour l’instant, le site www.afro-wedding.com est surtout focalisé sur la communication du salon : les ateliers proposés, les exposants, la vente des billets, la communication, etc. Mais vous avez déjà un annuaire de professionnels qui grandit petit à petit et une communauté de membres.

Biloa Magazine : Concernant votre activité de traiteur, vous êtes spécialisée dans la cuisine congolaise, ou vous proposez également des spécialités d’autres pays ? Si oui lesquelles?

Kimi Dhuama : Je suis congolaise, mais nous proposons toutes les grandes cuisines d’Afrique. Nous avons des clients de tous les pays, du Sénégal à l’Afrique du sud, en passant par le Congo, Gabon, Cameroun, Ile de la Réunion, etc.

Biloa Magazine : Vous avez été membre du jury du concours culinaire Best Chief Congolais en Belgique, pouvez-vous nous parler de cette expérience ?

Kimi Dhuama : C’était une expérience fantastique et enrichissante ! Le concours de cuisine a été organisé par Alain Roldao, fondateur du service traiteur «Cuisine du monde», dont le but était de désigner le meilleur chef amateur de cuisine congolaise en Belgique. Être choisie comme membre du jury a été une fierté pour moi et surtout une reconnaissance de mon travail par mes pairs. J’ai rencontré des gens talentueux, certains ont changé d’orientation professionnelle pour se lancer dans la cuisine après avoir participé à ce concours, d’autres ont décidé de s’établir à leur compte. Et surtout j’ai été conforté dans ce que je savais déjà : il nous reste tant à découvrir de la gastronomie africaine !

Biloa Magazine : A quand un concours de cuisine sur la gastronomie africaine en France ?

Kimi Dhuama : Oh ! Je pense que vous allez être exaucés dans pas longtemps, mais chut, chaque chose en son temps. (lol)

Biloa Magazine : Merci pour vos réponses, souhaitez-vous faire un commentaire ?

Kimi Dhuama : Merci de nous avoir accordé votre temps, et au plaisir de vous rencontrer au salon.

Pour plus d’informations sur le salon Afro Wedding Party et Dhuama Events, consultez les liens suivants :