Olivia MVONDO MVOGO (Kmerpad) : “une jeune africaine sur dix ne va pas à l’école cinq jours par mois”

single-image
(Article actualisé le 30/07/2016)

jeunes filles kmerpad 3Sensibles à la cause des femmes africaines, nous vous proposons de découvrir le projet Kmerpad, Groupement d’Initiative Commune (GIC) camerounais spécialisé dans la production de serviettes hygiéniques lavables.

Le projet Kmerpad a été initié et mis en place par quatre jeunes résidant en France et au Cameroun; et c’est l’aboutissement d’une action initiée par l’association française “Cercle d’Appui Aux Nécessiteux”. Nous avons interviewé Olivia MVONDO MVOGO, déléguée du GIC Kmerpad.

Biloa Magazine : Quelle est la principale mission du GIC Kmerpad ?
Olivia MVONDO MVOGO : Le GIC Kmerpad offre une solution alternative économique et durable aux femmes camerounaises pour répondre au problème mensuel de l’achat de leurs protections hygiéniques. A travers cette activité, le GIC Kmerpad souhaite contribuer à l’atteinte par le Cameroun des objectifs du millénaire pour le développement énoncés au cours du Sommet du Millénaire, qui s’est déroulé en septembre 2000 aux Nations Unis à New York. Trois objectifs sont particulièrement ciblés par notre action :

  • Le premier : Assurer l’éducation primaire pour tous et toutes. Il faut savoir qu’une jeune africaine sur dix ne va pas à l’école cinq jours par mois, soit 60 jours dans l’année, car elle n’a pas les moyens de se procurer des protections hygiéniques. Cet absentéisme répété l’empêche de mener à bien ses études et peut provoquer un abandon scolaire; ce qui contribue à l’aggravation des disparités entre les jeunes filles et leurs camarades masculins.
  • Le deuxième : Promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes
  1. L’autonomisation par l’emploi : L’emploi des femmes pour la production des serviettes hygiéniques lavables contribue à leur autonomisation et les aide à subvenir à leur besoins et ceux de leur famille; grâce à des emplois stables et des rémunérations décentes proposés par le GIC Kmerpad.
  2. Autonomisation par l’amélioration des conditions d’hygiène intime : Certaines jeunes filles et femmes utilisent comme substitut aux protections intimes, des tissus en pagne, du coton et parfois des feuilles  séchées ou du papier toilette. Ces supports inappropriés conduisent beaucoup de femmes dans des dispensaires ou centres de santé pour soigner des irritations ou infections, pouvant causer la stérilité de ces jeunes femmes.
  • Le troisième : Préserver l’environnement. Des efforts dans le domaine environnemental sont réalisés au Cameroun avec la mise en place du ramassage périodique et du tri des ordures ménagères. Cependant les serviettes hygiéniques jetables, très peu biodégradables, représentent un maillon faible de cette chaîne écologique et affectent à long terme notre environnement. Sachant qu’une femme utilise près de 11000 serviettes dans sa vie, l’impact écologique devient très vite conséquent.

BM : Vous avez mené une étude de terrain, quelles sont les principales attentes des femmes ?

OMM : Nous avons interrogé un panel de femmes camerounaises afin d’appréhender notre cible et mieux identifier son mode de consommation et ses attentes. Beaucoup de femmes connaissent les serviettes hygiéniques lavables, mais la hausse des produits contrefaits sur ce marché les pousse à être plus vigilantes aux produits qui leur sont vendus. En terme de disponibilité, elles souhaitent trouver des serviettes hygiéniques lavables dans tous les canaux de distribution existants au Cameroun.

BM : Avez vous des partenaires qui soutiennent votre action ?

OMM : Oui. Nous avons le soutien en France du Ministère des Affaires Étrangères, et des communes de Villejuif (94) et Yerres (91). Au Cameroun, plusieurs partenaires nous font confiance : le Programme Franco Camerounais PRODESO, la pépinière d’entreprise Graines de Talents, les pharmacies Le Crystallis et du Lac.

Si notre projet vous intéresse, il existe de nombreuses façons de nous apporter votre soutien. Si vous êtes un particulier, vous pouvez nous rejoindre, nous écrire et suivre nos actions. En tant qu’institution publique ou privée, vous pouvez parler de notre initiative aux membres de votre structure, prendre contact avec nous, rejoindre la liste de nos soutiens, et peut être envisager un mécénat.

BM : Avez vous des évènements prévus prochainement ?

OMM :Oui. Nous allons organiser le 17 Avril 2013 à la chefferie d’Etoah Méki à Yaoundé un séminaire d’information sur les moyens de protection hygiéniques existants au Cameroun. Cette conférence sera animée par les membres du GIC Kmerpad, avec la collaboration de professionnels de la santé, de l’éducation, et de l’environnement. Nous aurons également le support de nos partenaires, le Ministère des Affaires Étrangères en France et le PRODESO au Cameroun.

Notre ambition est de faire en sorte que chaque camerounaise accède à nos serviettes hygiéniques, à tout moment et partout au Cameroun. La serviette hygiénique lavable FAM est la solution mens(tr)uelle pour toutes les femmes.

BM : Un dernier mot ?

OMM : Toute l’équipe vous remercie pour l’intérêt que vous portez à notre action.


Pour en savoir plus le GIC Kmerpad :