L’Afrique sous un jour nouveau

single-image

Plateforme numérique, interactive et collaborative, “Visiter l’Afrique” est né il y a deux ans pour se consacrer au tourisme et à la culture sur le continent africain. D’Est en Ouest et du Nord au Sud, des passionnés de l’Afrique vous partagent leurs bons plans.


Diane Audrey Ngako Photo Florian Dacheux
Diane Audrey Ngako
Photo Florian Dacheux

On comprend la dimension du projet lorsque l’on rencontre pour la première fois Diane Audrey Ngako. D’origine Camerounaise, la fondatrice et directrice artistique du site a déjà tout d’une grande. Ancienne journaliste au Monde Afrique, son objectif majeur est de changer le regard des gens sur l’Afrique. Non au misérabilisme. Oui au positivisme et la mise en lumière de projets passionnants au cœur d’un continent à l’énorme potentiel économique et culturel. Lancé le 30 juin 2014, le site compte aujourd’hui des centaines de récits de voyages, grâce à son réseau d’ambassadeurs et de contributeurs. A travers photographies et récits, ces derniers, qu’ils soient touristes ou locaux, publient leurs carnets de bord, leurs découvertes, aux quatre coins de l’Afrique. “C’est une réponse aux médias qui montrent plus souvent une Afrique pauvre, malade et en guerre”, affirme Diane, dont le dynamisme a été récompensé par une 10e place au classement des 30 jeunes leaders africains de moins de 30 ans du magazine Forbes Afrique.

Les atouts plutôt que les problèmes

Ainsi on y découvre des paysages méconnus de Centrafrique, une recette de velouté de mangue au citron ou encore un restaurant à Yaoundé. “L’Afrique a plusieurs facettes : ses beaux paysages, sa vitalité, son peuple chaleureux et accueillant, ses multiples opportunités tout comme ses vastes défis. Il fallait montrer l’Afrique telle qu’elle est vraiment en repensant son image, loin des stéréotypes, sans nier ses problèmes, mais plutôt en mettant en avant ses atouts et ses opportunités”, expliquent Diane, entourée de Lena Nuentsa et Clémence Apetogbor, respectivement chargée de communication et responsable des réseaux sociaux. Un challenge humain pour une plateforme qui n’a pas finit de parler d’elle. Un site collaboratif qui souhaite promouvoir avant tout l’attractivité d’un continent. « Il faut que les gens puissent échanger, se poser des questions et y répondre. Qu’ils puissent prendre conscience des ressources africaines qui sont immenses. Il faut attirer des investisseurs. Le tourisme est un véritable enjeu et l’hôtellerie représente une énorme perspective de création d’emploi », insiste Diane. Parmi les autres perspectives, un magazine et une collaboration avec une grande chaîne de la télévision française font partie des projets en cours.

Florian Dacheux

Le site de Visiter l’Afrique :
http://www.visiterlafrique.com/

Par ailleurs au Congo :
Rencontré lors de l’événement “Un peu d’Afrique à Montmartre”, Ikia Naboyimakambo développe un projet intitulé “Visiter le Congo”. Originaire de Brazzaville, Ikia souhaite faire découvrir l’immense richesse naturelle de son pays et ainsi donner envie aux touristes du monde entier de venir constater de leurs propres yeux une biodiversité des plus rares. L’ambition d’Ikia est de promouvoir l’écotourisme, un mode touristique plus adapté aux réalités congolaises, au contraire du tourisme de masse que l’on peut trouver en République Dominicaine ou aux Seychelles. Comment faire de ce potentiel une activité génératrice de revenus et créatrice d’emploi tout en respectant les grands équilibres économiques, environnementaux et sociaux ? Tel est l’enjeu du projet d’Ikia qui rêve de voir des gens du monde entier débarquer à Brazzaville dans l’idée de visiter le pays, sans avoir peur de marcher ou de voyager en pirogue. Simplement soucieux de la préservation de l’environnement.
http://visiterlecongo.com/