Paludisme : le taux de mortalité a diminué de 47% dans le monde et de 54% en Afrique

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le nombre de décès dus au paludisme a considérablement diminué depuis 2000 et le nombre de cas est également en recul constant.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, le nombre de décès dus au paludisme a considérablement diminué depuis 2000 et le nombre de cas est également en recul constant.

bien être, santéLes principaux enseignements du rapport

Entre 2000 et 2013, le taux de mortalité palustre a diminué de 47% dans le monde et de 54% dans la Région africaine de l’OMS – où surviennent près de 90% des décès par paludisme.

En Afrique subsaharienne, le nombre de personnes infectées est tombé de 173 millions en 2000 à 128 millions en 2013.

En 2013, près de la moitié des personnes exposées au paludisme en Afrique subsaharienne avaient accès à une moustiquaire imprégnée d’insecticide, contre seulement 3% en 2004.

Un nombre croissant de pays dans le monde progressent vers l’élimination du paludisme.

Le rapport souligne cependant que les progrès de la lutte antipaludique dans les pays fortement touchés par la maladie à virus Ebola, à savoir la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia, sont particulièrement fragiles.

Au niveau mondial, 3,2 milliards de personnes dans 97 pays et territoires sont exposées au paludisme. En 2013, on estimait à 198 millions le nombre de cas de paludisme dans le monde (fourchette 124 283 millions), dont 82% dans la Région africaine de l’OMS. Le paludisme a provoqué, selon les estimations, 584 000 décès dans le monde en 2013 (fourchette 367 000-755 000), et 453 000 décès d’enfants de moins de cinq ans.

En savoir plus : Rapport 2014 sur le paludisme dans le monde (en anglais, résumé en français)

Laisser un commentaire

Vous pourrez aimer aussi

fr_FRFrench
fr_FRFrench