Salaires : Les femmes gagnent entre 20 et 30% de moins que les hommes

single-image

Selon une récente étude, l’écart de salaires entre les femmes et les hommes peut atteindre jusqu’à 30 % au Québec.

Selon le Portrait statistique, les femmes non diplômées travaillant à temps plein ne gagnent que 69,8 % du salaire médian d’un homme dans la même situation. Lorsqu’elles possèdent un diplôme, leur salaire atteint 80 % de celui des hommes diplômés.

La présidente du Conseil explique : « Ce fossé est dû au fait que les salaires sont nettement moins élevés dans les emplois peu qualifiés traditionnellement féminins que dans les emplois traditionnellement masculins. Dans le secteur privé, il est plus payant d’être manœuvre que de s’occuper d’une personne âgée à domicile, plus payant de conduire un camion que de couper des cheveux. »

S’instruire davantage pour un niveau et des conditions d’emploi comparables

Le document rappelle que, tous niveaux de scolarité confondus, les femmes sont maintenant un petit peu plus nombreuses que les hommes à être titulaires d’un diplôme, soit 78,1 % contre 77,5 %.

Plus une femme s’instruit, plus ses chances de travailler augmentent. Lorsque les femmes sont titulaires d’un diplôme d’études universitaire, leur taux d’emploi est de à 81,5 %, comparativement à 83,4 % pour les hommes. Le taux d’emploi des femmes non diplômées est de seulement 38,3 %, comparativement à 52,3 % pour les hommes dans la même situation.


Il est à noter que pour les femmes immigrantes, des études plus avancées n’améliorent pas autant leur participation au marché du travail. Le taux d’emploi des femmes immigrantes titulaires d’un diplôme universitaire est de 69,1 %, par rapport à 78,5 % chez les hommes dans la même situation.


Ces données sont tirées du Portrait statistique Égalité femmes-hommes : ensemble du Québec.

Source : Conseil du statut de la femme