Sarah-Nio Coulibaly, étudiante et écrivaine: “Mon rêve est de devenir professeur de français en Corée du Sud”

single-image

Découvrez le portrait de Sarah-Nio Coulibaly, 21 ans, étudiante et écrivaine française, gagnante de l’émission littéraire de télé-réalité, l’Académie Balzac.

Découvrez le portrait de Sarah-Nio Coulibaly, 21 ans, étudiante et écrivaine française, gagnante de l’émission littéraire de télé-réalité, l’Académie Balzac.

Sarah-Nio CoulibalyBiloa-magazine.com : Comment avez-vous découvert votre passion pour la littérature, l’écriture?

Sarah-Nio Coulibaly : Le monde de la littérature s’est ouvert à moi grâce à l’amour de l’écriture. Il faut savoir que je racontais à l’oral mes histoires. Ma nièce est aussi celle qui m’a donné goût à ce monde.

Biloa-magazine.com: Où trouvez-vous votre inspiration? Qui sont vos écrivains préférés?

Sarah-Nio Coulibaly : J.K Rowlling que j’aimerai surpassée. Et Amadou Hampaté Bâ qui avait une sagesse très noble.

Biloa-magazine.com: Vous avez remporté en octobre la 1ère édition de l’émission littéraire de télé-réalité, l’Académie Balzac. Qu’est ce qui vous a motivé à participer à ce programme ?

Sarah-Nio Coulibaly : Ce qui m’a motivé c’était l’envie de découvrir un nouveau concept car écrire en 20 jours à 20 c’est pas évident ! Puis des personnes ayant un univers différent, c’était vraiment apprendre à améliorer mon style d’écriture par leurs expériences. Enfin, je voulais aussi avoir de la visibilité par rapport à mes livres.

Biloa-magazine.com : Que retenez-vous de cette expérience?

Sarah-Nio Coulibaly : Je retiens au plus profond de moi une expérience unique en son genre. C’est pour moi quelque chose d’inédit pour une jeune fille de mon âge.

les-quatre-artefacts-la-legende-d-azraelle-tome-1-sarah-nio-coulibalyBiloa-magazine.com : Vous êtes vous-même auteure d’une saga. Les Quatre Artefacts, quelle en est l’histoire?

Sarah-Nio Coulibaly : Les Quatre Artéfacts relate l’histoire d’un jeune homme de la fin du 19ème siècle. Il a perdu son père qui était un grand collectionneur d’objets d’arts et voyageur, sans explication rationnelle. Arthy le jeune héros de l’histoire va découvrir par la suite la vraie nature des objets rares : les Artéfacts. Des objets reliés à des princesses qui lui permettront de voyager aux quatre coins du monde.

Biloa-magazine.com : Les 2 premiers tomes de votre saga ont déjà été publiés. Prévoyez -vous de sortir les autres prochainement?

Sarah-Nio Coulibaly : Oui bien évidemment, mais je m’excuse pour mes lecteurs. Ils devront attendre que les deux premiers soient réédités.

Biloa-magazine.com : En parallèle, vous suivez des études en langue coréenne avec pour objectif de devenir professeure de français en Corée du Sud. Parlez nous de votre passion pour la Corée.

Sarah-Nio Coulibaly : La Corée du Sud je ne connaissais pas vraiment le système ni même le pays. J’étais déjà étant plus jeune portée par la culture japonaise c’est-à-dire par les Mangas. J’ai sans le vouloir découvert sur un site japonais un morceau intitulé Amigo d’un groupe coréen les Shinee où le système d’écriture n’était pas le même et la langue était merveilleusement belle à l’écoute, j’avais 12 ans. Avec le temps je voulais en savoir plus sur le pays, la culture et la langue. Je suis actuellement étudiante en coréen à Paris Diderot 7 à L’UFR LCAO (langues et civilisations d’Asie orientale) à l’âge de 21 ans. Mon rêve est de devenir professeur de français en Corée du Sud et traduire mes livres en coréen.

Biloa-magazine.com: Vous vous intéressez aussi au chant, à la danse, vous jouez au football dans un club, vous aimez aller au cinéma… vous n’avez pas le temps de vous ennuyer! Racontez-nous une journée-type.

Sarah-Nio Coulibaly : J’aime tout faire ! J’ai de nombreuses passions dans la vie. Ma journée-type serait de rencontrer un jour Didier Drogba ou même Zlatan Ibrahomvic pour avoir plus d’assurance au foot comme je suis footballeuse. Peut-être après mon coaching, prendre une douche, me mettre dans ma plus belle tenue de soirée pour un duo avec Beyoncé ou même une chorégraphie puisque je chante et j’aime danser sur les styles américains comme le nae nae, le krump ou encore des freestyles personnalisés. Puis pour bien terminer cette heureuse journée aller au cinéma le soir pour me détendre car c’est chouette les soirées cinéma entre amis.

Biloa-magazine.com: Bientôt 2015, quels seront vos prochains défis?

Sarah-Nio Coulibaly : Pour 2015 mon prochain défi serait d’avoir plus de visibilité en magasin, être porche de mes lecteurs et pourquoi pas paraître en première page de couverture d’un magazine !

Biloa-magazine.com: Merci pour vos réponses, souhaitez-vous faire un dernier commentaire?

Sarah-Nio Coulibaly : dernier mot : je remercie mes proches et surtout mes parents que j’aime fort !

En savoir plus sur Sarah-Nio Coulibaly : http://www.academiebalzac.fr/_nio-sc_.html