Sira Doumbia Hildebert: “J’ai créé cette agence pour donner l’opportunité à chacune d’entre vous de fouler un jour un podium”

single-image

Découvrez le parcours de Sira Doumbia Hildebert, créatrice de l’agence de mannequins et d’hôtesses Afros et métisses, Beauty Africa.

Sira Doumbia Hildebert

Découvrez le parcours de Sira Doumbia Hildebert, créatrice de l’agence de mannequins et d’hôtesses Afros et métisses, Beauty Africa.

Biloa-magazine.com : Pouvez-vous vous présenter (parcours, formation...)?

Sira Doumbia Hildebert : Je m’appelle Sira Doumbia Hildebert Directrice et Gérante de l’agence Beauty Africa situé au 77 rue Danton 93310 Le Pré Saint Gervais (France), j’ai 43 ans et je suis  d’origine Malienne.

Au début des années 90 j’étais étudiante en école de pharmacie, mon beau frère, photographe en freelance m’a proposé de lui servir de modèle pour son book photos pour ainsi démarcher les agences. J’ai donc joué le jeu du modèle, suite à cela plusieurs agences m’ont contactée pour me proposer des contrats, ce qui à l’époque n’allait pas bien loin car il était difficile pour ces agences Afros de s’imposer dans le milieu de la mode. C’est pour ces mêmes raisons que beaucoup ont fermé.

Biloa-magazine.com : Qu’est ce qui vous a motivé à créer votre propre agence après votre carrière de mannequin?

Sira Doumbia Hildebert : Ce qui m’a motivée à créer mon agence est le parcours que j’ai vécu face à certaines agences qui refusaient les modèles Afros parce que selon elles, leurs clients ne proposaient pas de campagne publicitaire pour ce style de beauté. De là, je suis restée en freelance durant des années pour des défilés et shootings pour des marques de cosmétiques peu connus. Suite à cela j’ai travaillé dans le médical pendant plus de dix ans tout en nourrissant le désir de monter un jour ma société. En fin de l’année 2013 j’avais accompli mon rêve de petite fille et pratiquée dans différentes disciplines du milieu médical.

Biloa-magazine.com : combien de personnes vous accompagnent dans cette aventure?

Sira Doumbia Hildebert : A ce jour nous sommes deux dirigeants  et une chargée de communication.

Biloa-magazine.com : Pourquoi avoir choisi de vous spécialiser en tant qu’agence de modèles et d’hôtesses afros? Qui seront vos clients potentiels?

Sira Doumbia Hildebert : Notre concept a été créé suite à des nombreux sondages préparés par nos soins et effectués  aux seins de différentes structures de jeunesses du 93, en vu de connaître le regard que portent les jeunes filles  issues des banlieues sur le pourcentage de chance qu’elles peuvent avoir un jour d’exercer dans le milieu de la mode en France.

Il en est ressorti un bilan négatif, et que leur chance était inexistante du fait de leur couleur de peau. Suite à cela j’ai créé mon concept et mise en ligne une fan page du projet via Facebook, celui ci a retenu l’attention de milliers de personnes, ce qui m’a confortée dans mon combat pour imposer la beauté Afro et Métissée dans le milieu.

En tant qu’ancien mannequin Afro freelance, j’ai mis en place l’agence Beauty Africa, afin de recruter au sein des banlieues ces jeunes filles qui ne croient plus en leur rêve, celui de fouler un jour  les   podiums  de défilés ou de poser pour un magazine ou une marque.

Beauty Africa compte actuellement une quinzaine de jeunes filles qui ont postulé sur la fan page que l’on a ensuite reçues en entretien.  Il en est ressorti que la plupart voit un espoir en cette agence afin qu’elles puissent au moins vivre un jour cette expérience. S’en suit un coaching défilé, book (gratuit), des propositions de castings et autres moyens que nous mettons en œuvre afin de les préparer au métier.

Par ailleurs, je me suis rendue compte que sur le marché, il existe des agences modèles et des agences d’hôtesses d’accueil mais pas les deux activités en même temps. Notre concept est que ces filles interviennent que dans les Ambassades et les consulats des pays Africains. Ayant souvent assisté à différentes cérémonies au sein de ces structures, je me suis rendu compte qu’il manquait une petite touche personnelle,et cette touche est l’accueil que l’on devrait améliorée avec une Hôtesse qui est du pays et qui parle le dialecte lors des cérémonies, c’est un plus de l’agence qui n’est pas négligeable.

En plus des Ambassades et consulats, nos clients potentiels clients seront les stylistes africains et les marques de cosmétiques Afros, les directeurs de castings pou rôles de figurants…

Biloa-magazine.com : On observe aujourd’hui dans certaines publicités des modèles plus naturelle ou à l’image de la société. Par exemples : des femmes noires portant leurs cheveux naturels, des femmes tailles normales à grandes tailles, des personnes seniors, des personnes en situation d’handicap… Que pensez-vous de ces tendances?

Sira Doumbia Hildebert : Je trouve que la beauté devrait être représentée sous toutes ses formes de diversités, parce que les personnes aujourd’hui restent sur le cliché de la femme filiforme qui représente le mannequin, mais la femme ronde ou même handicapée peut représentée ça catégorie et je pense que ça montre que les esprits sont plus ouvert, car il faut que chacun se reconnaisse quelque part.

Biloa-magazine.com : Quels sont vos critères de sélection? Les hommes peuvent-ils s’inscrire dans votre agence?

Sira Doumbia Hildebert : Mes critères de sélection se basent sur ce que dégage les modèles sur les photos que celles-ci m’envoient avec leurs candidatures. Ensuite je les convoquent à un entretien pour évaluer leur façon de s’exprimer, leur prestance et aussi leur motivation à vouloir aller loin,car c’est très important pour la suite. Pour une belle réussite il faut montrer sa détermination.
Je recrute aussi les modèles grandes tailles, par contre je ne recrute pas dans l’immédiat d’homme, mais pour la suite pourquoi pas!

Biloa-magazine.com : Pour les mannequins travaillant en freelance, qu’avez vous à leur offrir ?

Sira Doumbia Hildebert : Pour les mannequins qui travaillent en freelance, je leur offrirai les mêmes opportunités que les autres avec une stabilité en plus et la chance d’être sûr de travailler.

Biloa-magazine.com : Enfin, quels conseils pouvez-vous donner à une jeune fille souhaitant devenir mannequin?

Sira Doumbia Hildebert : Le seul conseil que je peux donner aux jeunes filles Afros et Métissées, serait que la beauté n’a pas de frontière. Changeons les choses en imposant notre style au sein du milieu de la mode en France car nous en sommes capables aujourd’hui. J’ai créé cette agence pour donner l’opportunité à chacune d’entre vous de fouler un jour un podium ou de poser pour une marque de cosmétique afin de vous faire vivre votre rêve, car qui n’a jamais rêvé un jour d’être mannequin? Et bien moi je me suis faite la promesse de laisser une  empreinte en vu de faire bouger les choses pour que d’autres suivent.

Biloa-magazine.com : Merci pour vos réponses, souhaitez-vous faire un dernier commentaire ?

Sira Doumbia Hildebert : Je tiens à remercier mes enfants Kadeem, Kamyla et Andy pour la création de mon super logo, ma famille, mes amis pour leur soutient.

A mon papa, ce Grand Homme, Abdoulaye Doumbia qui nous a quitté ce lundi 17 Novembre et qui a été mon exemple tout au long de sa vie de part sa bonté et son dévouement pour sa communauté Malienne sans rien demandé au retour. 

Pour en savoir plus : Page Facebook Beauty Africa Events