Sport : Et si vous testiez le Fit Ping Tonic ?

Le Fit Ping Tonic est l’une des nouveautés de la rentrée à tester. Mise en place par la Fédération Française de Tennis de Table (FFTT), cette nouvelle activité physique a été spécialement conçue pour les femmes et les jeunes filles sur fond de ping pong et de fitness.

Le Fit Ping Tonic est l’une des nouveautés de la rentrée à tester. Mise en place par la Fédération Française de Tennis de Table (FFTT), cette nouvelle activité physique a été spécialement conçue pour les femmes et les jeunes filles sur fond de ping pong et de fitness. Hubert Noah, entraîneur de Tennis de table classé 300 et diplômé de l’Université de Roehampton (à Londres), nous dit tout sur ce sport. 

FIT PING TONIC Biloa Magazine : Pouvez-vous nous présenter le Fit Ping Tonic ?

Hubert Noah : Le Fit Ping Tonic c’est la découverte du tennis de table sous une forme ludique, en limitant les contraintes (technique, horaires, assiduité…) et dans le respect des fondamentaux pédagogiques (placement, exécution, respiration, intensité), tout en privilégiant convivialité, partage et dépense d’énergie par des exercices de remise en forme personnalisés.

Cette activité, mixte, s’adapte à tous les niveaux de pratique, à tous les niveaux de sportifs et à tous les âges. Même les hommes s’y mettent !

Biloa Magazine : Pourquoi avoir choisi de cibler spécifiquement les femmes et les jeunes filles ? 

Hubert Noah : L’objectif de cette activité est d’amener plus de femmes et de jeunes filles à la pratique du tennis de table car seulement 17% de femmes pratiquent le tennis de table (en France).

Biloa Magazine : Décrivez – nous une séance type de Fit Ping Tonic.

Hubert Noah : 

Échauffement. Pendant 15 à 20 minutes, on exécute des figures à base de déplacements, de mouvements de bras et de buste dont certains sont directement inspirés du tennis de table (jeu à blanc). Très festive, cette séquence, détachée de son contexte, peut très bien se substituer à l’échauffement traditionnel.

Ateliers.  On utilise le panier de balles, le robot, le jeu simple, le jeu à blanc…bien entendu, on tourne dans ces ateliers. La musique est là pour rappeler qu’il s’agit plus d’exercice physique que de technique, l’intérêt est donc de garder la balle en jeu même si l’orthodoxie doit en souffrir (on ne corrige pas les gestes). Il faut rester relaxé et à l’aise, beaucoup se déplacer.

Musculation. Il s’agit bien entendu d’une activité tous publics donc le mot ne doit pas effrayer. Diverse postures sont prises sur le tapis afin de renforcer dorsaux et abdominaux; des exercices de lancer en équilibre sont aussi au programme (utilisation de maxi-ballons).

Retour au calme. Quelques exercices empruntés au yoga, au stretching, à la gymnastique douce ou au taï-chi-chuan  terminent la séance. Bien évidemment, la musique a changé, on sélectionnera des airs dédiés à la relaxation et la détente qu’on trouve chez tout bon disquaire.

Source image : Pixabay.com
Source image : Pixabay.com

Biloa Magazine : Quelles zones du corps travaillons nous le plus avec ce sport, et combien de calories peut – on espérer perdre au cours d’une séance ? 

Hubert Noah : Dans le Fit Ping Tonic, on travaille les bras, les abdominaux, les dorsaux,  les cuisses, les fessiers… Cette activité permet de perdre entre 300 et 350 calories (par séance).

Biloa Magazine : Pour les lectrices ne résidant pas en Champagne-Ardennes, où peut-on pratiquer le Fit Ping Tonic ailleurs en France et même à l’étranger ?

Hubert Noah : Pour l’instant cette activité se pratique principalement en France. Ci-joint une liste des villes où l’on peut pratiquer.

Biloa Magazine : Merci pour vous réponses, souhaitez-vous faire un dernier commentaire ?

Hubert Noah : Pour moi le Fit Ping Tonic c’est fun. J’encourage tout  le monde à venir essayer.

Informations complémentaires :

Laisser un commentaire

Vous pourrez aimer aussi

fr_FRFrench
fr_FRFrench