Waris Dirie ouvre un centre médical pour les victimes de l’excision (vidéo)

single-image

Waris Dirie, ancien mannequin d’origine somalienne, vient d’ouvrir un centre médical à Berlin pour les femmes victimes de l’excision, pratique qui touche de millions de femmes à travers le monde.

Waris Dirie, ancien mannequin d’origine somalienne, vient d’ouvrir un centre médical en Allemagne pour les femmes victimes de l’excision, pratique qui touche de millions de femmes à travers le monde.

Reportage de la chaîne Euronews lors de l’inauguration du centre médical Fleur du Désert le 11 septembre 2013.

Le centre médical Fleur du Désert a ouvert ses portes le 11 septembre dernier à Berlin en Allemagne, avec le soutien de la fondation créée par Waris Dirie qui a co-financé le projet.

Waris Dirie combat depuis plusieurs années cette pratique dont elle a elle-même été victime étant enfant. Elle a notamment été ambassadrice de l’ONU sur les questions de mutilations sexuelles. Selon un récent rapport de l‘Unicef, plus de 125 millions de femmes et jeunes filles ont subit l’excision dans 29 pays d’Afrique et du Moyen-Orient, sachant que 30 millions de filles de moins de 15 ans risquent encore de l’être.

Fleur du désert, c’est aussi le nom du livre écrit par Waris Dirie qui raconte son histoire personnelle, une fille de nomades du désert somalien devenue un top model. Une adaptation du livre a d’ailleurs été faite au cinéma, avec dans le rôle principal l’actrice et mannequin d’origine éthiopienne Liya Kebede.